Atelier d’initiation au batik

Samedi 22 janvier 2022 j’ai eu l’opportunité de participer à un atelier d’initiation au batik à la Jakarta Multicultural School.

Le batik est une technique d’impression des étoffes.

« Le Batik indonésien », à l’origine essentiellement produit sur l’île de Java a été inscrit en 2009 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Après une présentation de l’histoire du batiks et des différentes techniques existantes, en bahasa Indonesia, nous nous sommes lancés dans la réalisation de notre batik en respectant la technique initiale, donc artisanale.

Afin de nous faciliter la tâche, les membres de l’association avaient préparé plusieurs dessins représentant des fleurs.

Des dessins étaient au crayon à papier sur des tissus de coton blanc, mesurant 35 cm sur 35 cm.

Chaque participant a choisi un modèle.

Le modèle que j’ai choisi.

Ensuite, à l’aide du djanting – outil en forme de pipe – que l’on remplit à moitié de cire chaude, il faut repasser tranquillement sur les traits du dessin afin de les recouvrir sans laisser d’espace entre les traits.

Un djanting.
Il en existe plusieurs modèles.

Il est nécessaire de vérifier par transparence le résultat. La cire peut être appliquée d’un côté comme de l’autre.

Les traits du dessin ont été repassés à la cire.

Afin de ne pas faire couler la cire, ni de se brûler, il faut tenir le tissus surélevé et penché en biais.

Ensuite, il faut colorer les dessins à l’aide de peintures à tissus appliquées avec des cotons tiges.

J’ai coloré mon dessin – on peut remarquer que par endroits la cire a coulé.

Une fois le motif complété, il faut peindre le contour du dessin afin de ne pas laisser de blanc apparaître.

Tout le tissu est recouvert de peinture.

Une fois la peinture séchée naturellement au soleil, nous avons appliqué au pinceau un vernis spécial dissout dans de l’eau sur l’ensemble du tissu, de chaque côté du tissu.

Puis l’avons une nouvelle fois laissé sécher à l’air libre.

Ensuite, les tissus sont trempés dans de l’eau froide afin d’être rincé. Puis ils sont trempés dans de l’eau bouillante dans laquelle de la lessive en poudre est dissoute, afin de fixer les couleurs et de dissoudre la cire, puis rincés à l’eau froide.

Il faut une nouvelle fois laisser le tissu sécher à l’air libre.

Le batik est réversible.

Mon premier batik.

Le blanc qui apparaît est le résultat d’un dépôt trop épais de cire.

Cette technique n’est pas simple quand on ne maîtrise pas le geste, mais très intéressante.

A refaire avec grand plaisir.

Bonne journée à vous.

Publié par Stéphanie David

Je suis passionnée de travaux manuels, notamment de patchwork et de broderie aux rubans. Curieuse par nature, je suis toujours à la recherche de découvrir de nouvelles techniques, ainsi que les réalisations d'autres personnes.

2 commentaires sur « Atelier d’initiation au batik »

  1. Ohhh Whaowwwww çà déchire grave. C’est une superbe technique et le rendu est juste magnifique. Bravo. Et du coup vous allez en faire quoi après ? Un panneau seul ? Une partie d’un assemblage de Patchwork ? En tout cas félicitation c’est absolument superbe

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :